Les émotions d’une sophisticated Lady

Dans « Easy Come Easy Go », Marianne Faithfull chante Billie Holliday, Traffic, et même Black Rebel Motorcycle Club, avec élégance et passion. Un disque en apesanteur.

Marianne Faithfull déclarait récemment, à propos de son nouvel album, dans lequel elle revisite dix-huit compositions signées Randy Newman, Morrissey, Stevie Winwood, Merle Hagard ou encore Duke Ellington, qu’il ne s’agissait pas d’un disque de reprises mais d’un album d’interprète et qu’elle avait abordé ces chansons comme elle l’aurait fait d’un scénario ou d’une pièce de théâtre. Elle rappelait par là deux choses importantes. D’une part, que son monde ne se limite pas à la musique mais englobe aussi le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.