Lilian Thuram, citoyen footballeur

Dans un milieu qui paraît surprotégé et comme étranger
au monde qui l’entoure, Lilian Thuram fait figure d’exception. Le footballeur le plus titré
de l’histoire du football français est aussi un homme engagé dans la société.

Denis Sieffert  et  Jean-Claude Renard  • 22 janvier 2009 abonné·es
Lilian Thuram, citoyen footballeur

En presque deux heures d’entretien, avec simplicité et franchise, Lilian Thuram nous a raconté son parcours de gosse venu de Guadeloupe happé par le milieu du football professionnel. L’histoire d’un jeune homme qui ne s’abandonne jamais à l’ivresse de la réussite et a su puiser dans son expérience quelques leçons qui nourriront son engagement citoyen.

Quel souvenir gardez-vous de votre enfance, des Antilles à la banlieue parisienne, avant de connaître le football de haut niveau ?

Lilian Thuram I Je suis arrivé des Antilles en région parisienne, à l’âge de 9 ans, en 1981 exactement, à Bois-Colombes. J’y suis resté le temps d’une année scolaire. Je jouais au foot comme tous les garçons, sur la place du marché, près de la gare, en contrebas du terrain de jeu. Ma mère a recherché alors un appartement un peu plus grand pour ses cinq enfants, et nous nous sommes retrouvés à Avon, tout près de Fontainebleau, dans le quartier des Fougères. La cité comptait un grand nombre de Portugais. J’ai continué à jouer avec les copains du quartier. Tout naturellement, j’ai été inscrit au Club des Portugais de Fontainebleau. J’y ai découvert une multiplicité de cultures. Contrairement à ce que pouvait indiquer son nom, le club n’était pas réservé uniquement aux Portugais.

Étiez-vous d’une classe sociale modeste ?

Ma mère était femme de ménage. Il nous arrivait d’aller chercher de la nourriture ou des vêtements en échange de bons. La maison connaissait

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 12 minutes

Pour aller plus loin…