Les nouvelles conditions d’Israël

Avant de conclure un éventuel cessez-le-feu, Israël hausse sans cesse le niveau de ses exigences.
Et demande maintenant la libération du soldat Gilad Shalit.

Selon une méthode déjà éprouvée, Israël n’en finit pas de hausser le niveau de ses exigences avant de conclure un éventuel cessez-le-feu avec le Hamas. Quelques jours auparavant, Israël exigeait la fin des tirs de roquettes sur les villes voisines de Sderot et Ashkelon, et « des progrès » dans les tractations en vue d’un échange de prisonniers. Dimanche soir, le Premier ministre, Ehud Olmert, a indiqué que la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit, capturé par le Hamas en juin 2006, prime…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.