Un lent naufrage

Le Sénat vient de voter en première lecture une loi dépouillée de ses ambitions.

Sûrement, le Grenelle de l’environnement s’étiole. Un an et demi après les ronflantes promesses du président de la République, le Sénat vient seulement de voter en première lecture le texte dit « Grenelle I », c’est-à-dire la loi-programme qui fixe le cadre d’une prétendue révolution écologique à la française. Il devra revenir devant les deux chambres, à une date indéterminée. Le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo, avait initialement annoncé une loi pour… décembre 2007. Il n’est pas certain que tout…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.