« Une grève plus que légitime »

Neuf intellectuels antillais publient un manifeste en soutien au mouvement dans les DOM. Ils réaffirment, au-delà des questions économiques, la revendication anticoloniale.

Olivier Doubre  • 26 février 2009 abonné·es

On connaissait l’écriture souvent emplie de poésie d’un Patrick Chamoiseau ou d’un Édouard Glissant. Accompagnés du plasticien Ernest Breleur, du sociologue Serge Domi, de l’écrivain Gérard Delver et de plusieurs universitaires de l’université Antilles-Guyane, ils l’ont mise au service de la lutte des habitants des départements d’outre-mer. Dans un manifeste publié par de nombreux journaux et sites Internet [[Le texte entier du manifeste est consultable sur de très nombreux sites, dont : http://resister.over-blog.com.]], ces intellectuels antillais appellent en effet, face à ce *« système où règne le dogme du libéralisme

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Dom-Tom : Le temps des colonies
Temps de lecture : 3 minutes