Bêtes et méchants

Sébastien Fontenelle  • 19 mars 2009 abonné·es

Éric Besson, ministre sarkozique des reconduites aux frontières, et Claude Imbert, éditorialiste à le Point , ont de commun, à tout le moins, qu’ils n’aiment guère Stéphane Guillon. (C’est leur droit le plus absolu : on est en démocratie, mâme Dupont – ou si on demande l’asile politique à la Corée du Nord ?)

L’un – Besson – juge que

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes