Clichés d’époques

À travers quatre-vingts images, de 1839
à aujourd’hui,
la BNF propose un panorama des polémiques et controverses suscitées par la photographie.

Jean-Claude Renard  • 26 mars 2009 abonné·es
Aussitôt née, aussitôt controversée. Dans l’été 1839, la photographie oscille entre deux procédés. Le daguerréotype, un positif direct sur une plaque de cuivre, ou bien des positifs directs sur papier, selon l’invention d’Hippolyte Bayard. François Arago, député, opte pour la vente du procédé de Daguerre à l’État français. Bayard couchera sur l’épreuve papier son ressentiment, mettant en scène un autoportrait en noyé. Première polémique, qui augure de la suite, de procès retentissants, querelles, débats et pugilats. Parce que l’image se place
Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 6 minutes