Clichés d’époques

À travers quatre-vingts images, de 1839
à aujourd’hui,
la BNF propose un panorama des polémiques et controverses suscitées par la photographie.

Aussitôt née, aussitôt controversée. Dans l’été 1839, la photographie oscille entre deux procédés. Le daguerréotype, un positif direct sur une plaque de cuivre, ou bien des positifs directs sur papier, selon l’invention d’Hippolyte Bayard. François Arago, député, opte pour la vente du procédé de Daguerre à l’État français. Bayard couchera sur l’épreuve papier son ressentiment, mettant en scène un autoportrait en noyé. Première polémique, qui augure de la suite, de procès retentissants, querelles, débats et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.