Les agents des fraudes sous contrôle

Le gouvernement prépare le démantèlement de la Direction générale de la concurrence,
de la consommation et de la répression des fraudes. Au détriment du consommateur.

Jean-Claude Renard  • 12 mars 2009 abonné·es

Un matin, à l’ouverture d’un magasin de confection. Un homme présente sa carte professionnelle, barrée des couleurs tricolores. Agent de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). C’est la période des soldes. Il vient vérifier les baisses annoncées sur les affiches et les étiquettes. Il y a six semaines, en période non promotionnelle, il était déjà venu relever les prix des différents articles. Ce jour, il contrôle donc l’exactitude des remises annoncées. Ici 20 %, 30 %, là 50 %. Il compare, calcule. Il en profite aussi pour vérifier la qualité des articles, la conformité des textiles, la justesse des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 7 minutes