Premiers succès, premiers élargissements

Le meeting de lancement du Front de gauche, dimanche à Paris, a rempli le Zénith. Mais il manque encore des cultures et des traditions militantes à l’appel.

Michel Soudais  • 12 mars 2009 abonné·es

Les sceptiques ont perdu une raison de douter. Dimanche, le Front de gauche initié par le Parti communiste et le Parti de gauche (PG) a réussi son lancement. Rassembler près de 6 000 personnes à trois mois des élections européennes constitue en soi un événement politique.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes