Réduire le temps de travail ? Chiche !

Des économistes expliquent comment l’emploi pourrait être mieux partagé : en supprimant les heures supplémentaires ou en diminuant les dividendes des actionnaires, par exemple.

Cent mille emplois intérimaires ont disparu en un an. Les CDD de moins d’un mois ont fondu comme neige au soleil. En 2009, le chômage pourrait faire sombrer dans la précarité 3 millions de chômeurs « comptabilisés », en réalité, 7 à 8 millions de personnes. En parallèle, le nombre d’heures supplémentaires effectuées par les salariés a explosé, puis s’est stabilisé : selon l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale, 39,3 % des entreprises ont déclaré des heures sup au quatrième trimestre 2008. «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.