Des renards dans le métro

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses espèces sauvages s’installent dans les zones urbaines.
En cause : le grignotement des espaces ruraux par les villes et le réchauffement de la température.

Pour faire rire les collègues de boulot ou les confrères journalistes, commencez à raconter, pour illustrer le retour d’une certaine biodiversité en ville, que vous avez un jour rencontré un renard place de la République, à Paris, vers deux heures du matin. Succès garanti. Ensuite, il ne reste plus qu’à expliquer gentiment que l’animal est simplement venu faire une promenade nocturne depuis le bois de Vincennes, où l’espèce s’est installée depuis le début des années 1980 avec un nombre grandissant de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.