G20 : quatre questions en suspens

Le G20 affirme avoir pris conscience de la nécessité de réguler les marchés financiers et de mettre sur pied des plans massifs de relance de l’économie. Pour autant, quatre questions essentielles restent en suspens. Régulation des marchés ? Rien n’est dit concrètement sur la réglementation de la titrisation, ni sur l’institution internationale chargée d’y veiller. De fait, la réforme recommandée des normes comptables (imposant un montant de réserve en capital à proportion des crédits engagés) est de faible…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.