Histoire en images

À travers une quarantaine de films et de nombreux témoignages, Raphaël Nadjari retrace le parcours du cinéma israélien.

Jean-Claude Renard  • 14 mai 2009 abonné·es

À quelques années près, le cinéma israélien naît avec l’avènement du parlant. Le premier film est signé Nathan Axelrod, Oded hanoded (Oded l’errant) , tourné en 1933. Il préfigure une longue série de films de propagande, comme Avoda (1935), exaltant le sionisme et sa capacité à forger un homme nouveau sur la terre d’Israël. Il se veut héroïque, bâtisseur, sans plus attendre le salut de Dieu

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes