La double vie du kiosquier n°136

C’est notre façon à nous de célébrer la Journée mondiale de la presse.
Il y a les journalistes, analystes ou grands reporters. Mais la presse, c’est aussi d’autres métiers tout aussi nécessaires.

Alain Lormon  • 7 mai 2009 abonné·es
La double vie du kiosquier  n°136

Kiosquier, comme charbonnier, est maître chez soi. Ce Politis affiché pleine page sur un présentoir, offert généreusement au regard du chaland, c’est donc le choix du locataire des lieux. Et de lui seul. D’où l’envie, quand on a quelques affinités avec ce journal, de connaître l’homme-tronc qui se cache dans ce minuscule édifice posé, sans fondation aucune, à la bouche de métro École-Militaire. On le rencontre plus volontiers devant sa petite entreprise à parler avec le client que dans la pénombre assis sur son tabouret. Halaly Fathy est tout en vivacité. Regard rieur, verbe qui se bouscule, homme de contact assurément. Le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Le temps de la colère
Temps de lecture : 7 minutes