Mélodrame de la crise

Inspiré de l’œuvre de Zola, l’Argent demeure l’un des films les plus importants de Marcel L’Herbier, préfigurant le krach
de 1929.

Jean-Claude Renard  • 25 juin 2009 abonné·es
Dans l’Argent (1891), dix-huitième volume des Rougon-Macquart, Zola reprenait le personnage de Saccard, spéculateur dans la Curée , pour le remettre en scène, désireux de faire fortune à la Bourse. Saccard y trouvait la gloire dans le
Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 2 minutes