Après la défaite, réunifier la gauche ?

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Les lecteurs de Politis auront peut-être un sentiment de déjà-vu. Après la défaite de la gauche de (la) gauche italienne aux élections législatives de 2006, qui avaient ramené Berlusconi au pouvoir et vu sa disparition du Parlement, le scénario catastrophe s’est répété le 7 juin aux européennes. Le quotidien de la gauche critique, Il Manifesto , a donc décidé de convoquer une assemblée ouverte à tous à Bologne, pour relancer les discussions entre les multiples formations à la gauche du (très centriste) Parti démocrate. Pari réussi : plusieurs centaines de personnes ont répondu présent. Après avoir discuté la journée entière, les participants ont décidé d’organiser une série d’initiatives dès septembre pour poursuivre la « marche vers l’unité » . À suivre, donc, avec nos encouragements.


Pour plus d’infos : vocidellasinistra@gmail.com

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.