Courses à l’audience

La période estivale se prête au déballage
des sports. Largement diffuseur, France Télévisions n’est guère exempt de reproches.

Jean-Claude Renard  • 17 juillet 2009 abonné·es

Les années impaires sont des années creuses pour le ballon rond. Ni Coupe du monde ni championnat d’Europe. Idem pour les Jeux olympiques. Des événements furieux les plus regardés au monde, enregistrant les plus fortes audiences. Mais

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 2 minutes