En Sarkozy

L’État hors la loi Les prisons françaises sont dans un état calamiteux et souffrent d’une surpopulation croissante. Chacun s’accorde à le dire, même le gouvernement, qui a pourtant accru les mesures répressives et s’oppose à tout numerus clausus du nombre des détenus. Du coup, d’anciens détenus commencent à porter plainte contre l’État pour atteinte à la dignité de la personne humaine et… ça marche ! Le tribunal administratif de Nantes a ainsi condamné l’État, le 8 juillet, à payer des indemnités de 6 000…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.