Pierre Lellouche, l’atlantiste

En nommant cet inconditionnel de Bush et de Nétanyahou secrétaire d’État aux Affaires européennes, Nicolas Sarkozy a délivré un message inquiétant.

l’incident a fait grand bruit. C’était le 5 avril dernier, sur France 5, au cours de l’émission « Ripostes », de Serge Moati. On y débattait du retour de la France dans le commandement intégré de l’Otan. « Pour », Pierre Lellouche, le député UMP de Paris ; « contre », le sénateur de l’Essonne, Jean-Luc Mélenchon. Le premier a déjà longuement exposé son point de vue. Sans surprise. Quand le second entreprend de développer ses arguments, Pierre Lellouche joue l’obstruction. Une fois, deux fois, dix fois, il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents