Réponse à Hubert Védrine

Écrivain et journaliste, Serge Farnel* a réalisé une enquête de six mois dans la région africaine des Grands Lacs, après le génocide des Tutsis.
Il réagit ici à notre entretien avec Hubert Védrine (Politis n° 1060).

Le génocide des Tutsis du Rwanda s’est accompagné de l’élaboration d’une fiction, dont un semblant de cohérence a projeté de nous la rendre « convaincante ». Ainsi les alliés politiques et militaires français des forces génocidaires parviennent-ils, à ce jour encore, à se soustraire à la pression d’une opinion séduite par la logique d’une histoire, pourtant reflet inverse de celle qui, à terme, prévaudra à l’Histoire. Telle est la fonction de l’analyse que nous propose, dans le numéro de Politis du 9…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents