Un front chasse l’autre

Politis  • 2 juillet 2009
Partager :

Contre le Front national, le jeune socialiste Pierre Ferrari conduisait dimanche une liste de « Front républicain » (PS, MoDem, PCF, MRC). Ce front ayant échoué à la troisième place (17,01 %), c’est désormais la liste « Alliance républicaine » du divers gauche Daniel Duquenne (20,19 %) qui tentera d’empêcher une extrême droite conquérante conduite par Steeve Briois et Marine Le Pen (39,34 %) de conquérir la mairie. Lundi, cette liste a reçu le soutien des cinq autres listes de gauche présentes au premier tour, et de tous les appareils politiques, UMP compris. Reste à voir dimanche si ce front républicain XXL aura plus de succès que celui qui a manqué la marche du premier tour.

À la source du succès du FN

Le succès du Front national à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) doit beaucoup au comportement corrompu de l’ancien maire (PS) Gérard Dalongeville, mis en examen et placé en détention. Les administrés de cette commune qui compte 20 % de chômage ont ainsi appris récemment que la ville, surendettée, louait « quatre appartements où se seraient tenues des soirées avec champagne et prostituées en l’honneur de chefs d’entreprise » ( l’Humanité dimanche, 25 juin). Auparavant, ils avaient découvert qu’un homme d’affaires dénommé Guy Mollet (ça ne s’invente pas !), aujourd’hui écroué, s’était autorisé de luxueux voyages d’affaires au Luxembourg aux frais des habitants.

Politique
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?
Politique 23 février 2024

Génération·s : derrière la crise, la main de LFI ?

Le petit parti fondé par Benoît Hamon, tiraillé entre plusieurs options pour les européennes, vient de désapprouver ses deux dirigeants nationaux, Léa Filoche et Arash Saeidi. Des membres les accusent d’avoir tenté un « coup de force ».
Par Lucas Sarafian
Face au RN, les contradictions de la Macronie
Analyse 21 février 2024

Face au RN, les contradictions de la Macronie

Au sein de la coalition présidentielle, les positions sont très floues sur l’attitude à adopter face à la formation de Marine Le Pen. Les erreurs et les « fautes » sur le sujet rendent la ligne macroniste illisible et inconséquente face à la progression de l’extrême droite dans le pays.
Par Lucas Sarafian
La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian
Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc
Analyse 19 février 2024

Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc

Marginalisé par les troupes macronistes, le mouvement mélenchoniste refuse de revoir sa stratégie de la conflictualité. Les plus unionistes des ex-alliés de la Nupes tentent de déconstruire le récit du gouvernement et de la majorité. Mais le bruit et la fureur sont toujours d’actualité.
Par Lucas Sarafian