Deux reines dans son jeu

Mary Stuart, de Schiller, vue par Stuart Seide. Orageux et magistral.

Gilles Costaz  • 24 septembre 2009 abonné·es

Grande production du Théâtre du Nord la saison dernière, Mary Stuart passe de Lille à Saint-Denis avec tout son faste tragique.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 1 minute