Éric Besson A Enfin Signé La Pétition De «Charlie Hebdo» Contre Les Tests ADN

Sébastien Fontenelle  • 18 septembre 2009
Partager :

Monsieur Charb.

L’hebdomadaire comique Charlie Hebdo , que vous dirigez, publie cette semaine, en page «07» , un (courageux) papier, qui pose, dans une formulation où la «paix» redonde, l’hypothèse (audacieuse) qu’Éric Besson, du ministère que vous savez, renonce aux tests ADN «pour qu’on lui foute la paix, histoire de virer les étrangers en paix» .

Et bon, je ne voudrais pas vous gâcher la fête, mais puis-je, humblement, vous remémorer que c’est justement ce que réclamait il y a peu l’hebdomadaire comique «Charlie Hebdo» ?

Il me semble en effet me rappeler que votre (illustre) prédécesseur à sa chefferie, promu depuis à France Inter, je veux parler bien sûr de l’épatant Philippe Val, fut en son temps l’initiateur, avec d’autres (hautes) personnalités (farouchement) progressistes (et non des moindres, puisqu’il s’agissait notamment des philosophes Bernard-Henri Lévy et Carla Bruni), d’un opulent happening pétitionnaire, pour exiger, non pas (du tout) que la droite régimaire cesse (promptement) de «virer les étrangers» , mais, uniquement, qu’elle renonce, comme vient de faire Besson, aux tests ADN.

(Il est vrai, me rétorquerez-vous à raison, que l’épatant Philippe Val, du temps (regretté) qu’il éditorialisait dans l’hebdomadaire comique Charlie Hebdo , ne dédaignait pas de proclamer, du haut sa légendaire assurance, qu’il (était complètement d’accord avec la droite régimaire pour considérer qu’il) fallait, mâââââme Dupont, maîtriser les flux migratoires – ou si on voulait que la France accueille toute la misère foncée de peau du monde?)

Je m’étonne, par conséquent, je vous l’avoue aussi, que l’hebdomadaire comique «Charlie Hebdo» puisse aujourd’hui considérer que «Besson recule pour mieux expulser» , puisque, en l’espèce, répétons-le, Besson ne fait que signer, à sa façon (et avec du retard, mais cela vaut mieux, n’est-ce-pas, que jamais), la pétition de l’épatant Philippe Val.

De mon point de vue, et pour finir: l’hebdomadaire comique «Charlie Hebdo» serait mieux fondé à déplorer que son ancien patron, l’épatant Philippe Val, ait tendu au gouvernement une si grosse perche, et que, parmi d’autres, son actuel directeur – vous, donc – ait alors négligé de relever que sa pétition permettrait en effet à ce gouvernement de reculer pour mieux expulser.

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don