Dossier : Le parti communiste à la croisée des chemins

La bande à Marie-George

C’est avec une direction resserrée, et une légitimité amoindrie, que la secrétaire nationale continue de gouverner le PCF. Mais pour une durée limitée.

Marie-George Buffet est désormais en sursis. Moins en raison de son score calamiteux à l’élection présidentielle (1,93 %) que du CDD qu’elle s’est donné lors du 34e congrès de son parti, en décembre 2008. Alors qu’elle annonçait depuis un an son intention de quitter la direction, la députée du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) s’était ravisée in extremis, faute d’être parvenue à faire émerger une relève incontestée. Elle avait alors annoncé vouloir travailler, au sein d’une direction collégiale, à une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.