Le Soleil se lève à Kaboul

Le théâtre Aftaab,
créé à Kaboul par Ariane Mnouchkine, présente à Paris un « Tartuffe »
et « Ce jour-là », centré sur des événements contemporains.

Gilles Costaz  • 3 septembre 2009 abonné·es

Le théâtre Aftaab de Kaboul arrive à Paris. Aftaab, en dari, l’une des langues des Afghans, veut dire soleil. Cette compagnie du Soleil a été créée là-bas en 2004 par le Soleil de la cartoucherie de Vincennes ; Ariane Mnouchkine l’a fondée avec une partie de son équipe, lui a trouvé les moyens d’exister (ils viennent du Soleil français, de l’ambassade de France, de la mairie de Paris et d’Agnès B) et a développé une collaboration entre les acteurs afghans et des metteurs en scène occidentaux et orientaux.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes