Crise : les remèdes du secteur alternatif

Un ouvrage collectif initié par Claude Alphandéry met sur la table « Cinquante propositions pour changer de cap », une tentative de renouveler le message politique de l’économie sociale et solidaire.

L’aspiration à une démocratisation de l’économie transpire dans les régions françaises à travers des milliers d’initiatives. Les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) ont dépassé le seuil des mille en 2009, ce qui représente 60 000 familles consommant bio et local. De nouvelles sociétés coopératives d’intérêt collectif (Scic) naissent chaque mois et donnent corps à l’engagement de citoyens dans l’économie via des activités liées à l’environnement, à la recherche, à la santé, à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.