Le charter de la honte

Tollé à gauche et dans les associations après le renvoi de migrants en Afghanistan.

Xavier Frison  • 29 octobre 2009 abonné·es

Vingt-quatre à Londres, trois à Roissy : ce sont 27 Afghans qui ont inauguré le premier charter de retour forcé vers leur pays, le 20 octobre au soir. Pour France Terre d’asile, le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes