Les luttes sociales, c’est écolo

Le concept d’écologie populaire veut ancrer durablement les questions environnementales dans les mouvements de transformation sociale.

Yoran Jolivet  • 8 octobre 2009 abonné·es

« Dans les représentations d’un grand nombre de personnes, l’attitude écolo, cela coûte de l’argent » , explique Hedi Bouderbala, sociologue de l’association toulousaine les Amis d’Averroes. Dans de nombreux mouvements politiques ancrés à gauche, on dissocie d’ailleurs fréquemment les inégalités sociales de la problématique environnementale.
« Quand on parle écologie dans les quartiers populaires, on entend souvent : “L’écologie, c’est pour les autres ; pour nous, c’est la survie.” Alors on s’est posé la question suivante : pourquoi les premières victimes de la question écologique sont-elles celles qui en sont le plus éloignées ? », raconte François ­Simon, du groupe politique Alternative en Midi-Pyrénées, organisateur de la Semaine avec le mouvement parisien Zone d’écologie populaire (ZEP)  et les Amis d’Averroes. Ils ont structuré les débats autour des problèmes de santé liés à la qualité des logements et à la malbouffe. On a également discuté de transports urbains, d’aménagement de la ville et de jardins collectifs. Le but étant de trouver « l’articulation entre le combat contre les inégalités sociales et la question environnementale, qui ne se résume pas à une préoccupation de bobos urbains », selon Hedi Bouderbala.
Cette rencontre réanime ainsi le vieux rêve de militants écolos de faire ­entrer l’écologie dans les quartiers populaires, afin de l’ancrer dans un large mouvement de transformation sociale. François Simon se félicite de la profusion d’idées et de projets qui sont nés durant la semaine : « Cette dynamique se trouve renforcée par cette notion d’écologie populaire qui donne un cadre, un sens commun à toutes ces initiatives. »
Tous souhaitent reconduire la Semaine l’an prochain et surtout créer une structure permanente afin que la thématique puisse être reprise à l’échelle nationale.

Écologie
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Le lycée agricole de Melle, pépinière du mouvement antibassines
Reportage 15 juillet 2024 abonné·es

Le lycée agricole de Melle, pépinière du mouvement antibassines

L’établissement des Deux-Sèvres voit mûrir au sein de son BTS gestion et protection de la nature une nouvelle génération d’activistes contre l’accaparement de l’eau. Ses élèves aux parcours sinueux trouvent dans ce terroir et son activité militante le déclic d’un engagement durable.
Par Sylvain Lapoix
L’écologie unie face à l’extrême droite
Écologie 25 juin 2024

L’écologie unie face à l’extrême droite

À l’initiative de Reporterre, de nombreuses ONG, penseurs écologistes et militants se sont réunis le lundi 24 juin à Paris. L’objectif : dénoncer l’imposture écologique de l’extrême droite et les dangers de son accession au pouvoir sur l’environnement.
Par Tristan Dereuddre
« Le RN n’a rien compris aux leviers de la lutte contre le dérèglement climatique »
Entretien 17 juin 2024

« Le RN n’a rien compris aux leviers de la lutte contre le dérèglement climatique »

Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France revient sur la menace que représente l’extrême droite climatosceptique pour la transition écologique et sociale, et sur le rôle décisif de la société civile auprès du Nouveau Front populaire.  
Par Vanina Delmas
Désenclavement : le mythe qui ne tient pas la route
Analyse 12 juin 2024 abonné·es

Désenclavement : le mythe qui ne tient pas la route

Pour les défenseurs de l’autoroute A69, c’est la survie économique du territoire autour de Castres qui est en jeu. Mais quelles réalités néolibérales cet argument sans cesse brandi cache-t-il ?
Par Vanina Delmas