Retour de mémoire

Tourné en 1969, Lettre
à la prison, de Marc Scialom, sort enfin des cartons. Très belle photo et leçon de liberté formelle.

Une femme penchée se redresse jusqu’à ce que ses cheveux découvrent son visage. Elle inquiète. Des gens sourient sur le pont d’un bateau. Ce pourraient être des images de vacances. Datées, façon super 8. Le grain est joli. Puis vient le port de Marseille. Et ses rues. Enfin, la voix, masculine, avec un accent. Un homme lit une lettre à son frère. Août 1970. Tahar a quitté la Tunisie pour la France, où Ahmed est emprisonné. Il est accusé d’avoir tué une Française. Tahar y croit, n’y croit pas. Son frère…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.