Une réforme asphyxiée

La nouvelle mouture de la taxe carbone s’enlise dans les complications. Sera-t-elle abandonnée ?

Patrick Piro  • 28 janvier 2010 abonné·es

Peut-on rapiécer une passoire ? C’est l’exercice auquel a tenté de se livrer le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo, en présentant la semaine dernière une version bricolée de la taxe carbone retoquée en décembre par le Conseil

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes