Enthoven contre les Na’vis

Sébastien Fontenelle  • 11 février 2010 abonné·es

Pour le cas où tu compterais au nombre des trente-cinq Françai(se)s qui n’ont pas (encore) vu Avatar, je te résume vite fait l’histoire : dans un futur indéterminé (mais qui n’est pas non plus pour demain après-midi), une multinationale terrienne, équipée comme il faut en mercenaires

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes