Procès du centre de rétention de Vincennes : les réquisitions tombent, les avocats contre-attaquent

Réunis à l'Hôtel de ville de Paris, les avocats des présumés incendiaires du centre de rétention de Vincennes protestent contre les réquisitions du procureur et les conditions dans lesquelles se sont tenus les débats.

Les réquisitions sont tombées : de six mois à trois ans ferme pour les retenus du Centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes, soupçonnés d'y avoir provoqué un incendie en juin 2008 après le décès d'un Tunisien de 41 ans. Leurs avocats, volontairement absents du tribunal, ont donné une conférence de presse le mercredi 10 février à l'Hôtel de ville de Paris pour contester les requêtes du procureur et dénoncer les conditions déplorables dans lesquelles le procès s'est déroulé. Sans attendre les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.