Bertrand Méheust : « Une contestation idéologique »

Bertrand Méheust, sociologue et philosophe, voit dans les attaques des « climato-sceptiques » contre les thèses du Giec* une défense du système dominant.

Politis :Que vous inspire la vague de dénégation du dérèglement climatique, pourtant considéré comme avéré par la grande majorité des scientifiques ? Bertrand Méheust : Il faut d’abord constater que ce phénomène de dénégation n’est pas une nouveauté. Depuis près de deux siècles, chaque fois que des données scientifiques sont susceptibles de remettre en cause la position dominante sur un point stratégique, on voit surgir des oppositions au sein du camp scientifique. Et toujours avec une certaine violence :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Billets accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents