Dossier : RESF, un contre-pouvoir

Francis Wurtz : « Les régions doivent se vendre au marché »

L’idée européenne, nous dit Francis Wurtz, c’est la coopération, non la concurrence. Or, la logique des traités européens contraint les régions à être concurrentes vis-à-vis des marchés. Et la réforme des collectivités territoriales ne pourra qu’accentuer cette tendance.

Politis : En quoi l’Europe influe-t-elle sur les régions, leurs compétences et pouvoirs ? Francis Wurtz : Les compétences des régions diffèrent d’un État à un autre. Ceci étant rappelé, il y a ­entre les politiques européennes actuelles et les régions des liens directs et des liens indirects. Le fait que les services publics soient directement impactés par la politique européenne du fait de leur libéralisation conduit les collectivités territoriales à suppléer les opérateurs ; par exemple, pour conserver…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents