La lutte comme discipline féminine

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, nous avons choisi de mettre
en avant trois personnalités combatives et opiniâtres (Madeleine Hersent, Claire Brisset et Marie Moinard), engagées pour un monde plus juste.

Clémentine Cirillo-Allahsa  • 4 mars 2010 abonné·es
La lutte comme discipline féminine
© DR

Madeleine Hersent, funambule solidaire

Au mot « entraide » , elle associe « égalité » . Pour elle, la « richesse » est « celle des savoirs, des expériences et des êtres ». Dites « éthique » , elle répond : « morale » . En précisant « politique ». Madeleine Hersent appartient au milieu de l’économie sociale et solidaire. Dans son bureau, le désordre apparent est maîtrisé : piles de livres et de dossiers, coupures

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 3 minutes