Le casse-tête des fusions

Le mode de scrutin permet le rassemblement de la gauche et des écologistes au deuxième tour. Au prix de quelques nuits blanches.

Michel Soudais  • 11 mars 2010 abonné·es

Sitôt clos le scrutin du premier tour, commenceront dimanche soir les discussions en vue de la fusion des listes pour le second tour. Si l’UMP ne devrait pas avoir à gérer cette passe difficile – ses responsables ont déjà fait savoir qu’ils n’entendent pas modifier leurs listes entre les deux tours –, les listes de gauche arrivées en tête vont se trouver dans la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Le grand chelem contre Sarkozy
Temps de lecture : 4 minutes