Le paradis des aigrefins

Les marchés carbone ont récemment connu une énorme fraude à la TVA et des escroqueries informatiques. Malgré les propos rassurants des défenseurs du système, celui-ci est bien en cause.

Patrick Piro  • 8 avril 2010 abonné·es

On se pinçait déjà pour y croire, en août dernier : la police britannique avait coffré une dizaine de margoulins, responsables d’une fraude à la TVA de 44 millions d’euros sur les transactions européennes de quotas de CO2. Des courtiers les achetaient au Royaume-Uni, où ils ne sont pas

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…