Mini-métrages sur la crise

Politis  • 13 mai 2010
Partager :

Trois minutes. C’est le temps imparti à un agent immobilier pour vendre un carton à un SDF, à un père pour se débarrasser de son fils trop coûteux, à une mère pour rentabiliser les cours particuliers du sien… Trois minutes, c’est la durée maximale accordée aux mini-métrages du Festival international des très courts. Une nouveauté lors de la douzième édition, qui s’est tenue les 7, 8 et 9 mai : un palmarès « spécial crise ». Pro ou bricolés, nombre de films traitaient spontanément de ce problème… Le festival leur a fait une place de choix.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don