Dossier : Une défaite du journalisme

Simplement l’égalité des droits

Toutes les études sérieuses s’accordent sur le sujet : les enfants adoptés et élevés par des couples de même sexe ne montrent pas plus de troubles que les enfants d’hétérosexuels, adoptés ou non. Aussi, l’argument sans cesse ressassé par les tenants conservateurs d’une prétendue famille traditionnelle, arguant qu’un enfant aurait obligatoirement « besoin » d’un père « et » d’une mère, ne tient pas. Il est même faux. Une fois dressé ce constat, au nom de quoi continuer de refuser aux couples homosexuels…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.