Sous-traitance ? Non, maltraitance

La vague de suicides dans une usine du constructeur électronique Foxconn, à Shenzen, révèle
les conditions de travail sans limites des fournisseurs des multinationales.

Thierry Brun  • 10 juin 2010 abonné·es
Sous-traitance ? Non, maltraitance
© PHOTO : YISHU/AFP

La vague de suicides chez Foxconn Technology, à Shenzen, en Chine, emblématique de la sous-traitance low cost, a provoqué un tollé de centaines d’ONG internationales, qui dénoncent depuis plusieurs années les réalités cachées de la mondialisation libérale. En revanche, la tragédie n’a pas suscité un mot de compassion de la part de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) lors de la présentation, le 2 juin, d’un rapport de politiques commerciales sur la Chine. La Confédération syndicale internationale (CSI) avait pourtant publié dès le 10 mai un édifiant rapport sur les normes fondamentales de travail en Chine. En résumé, le document

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes