Un plein panier d’ennuis pour les Amap

Depuis quelques semaines, les services de la répression des fraudes contrôlent les Amap de France. Des procédures qui pourraient menacer ce système d’échanges directs.

Philippe Chibani-Jacquot  • 17 juin 2010 abonné·es
Un plein panier d’ennuis pour les Amap
© PHOTO: DANIAU/AFP

«J’étais en train de décharger les légumes en vue de la distribution lorsqu’on m’a informé que deux inspecteurs de la répression des fraudes venaient faire un contrôle », raconte José Florini, coordinateur de l’Amap Le Balico, à Nice. La distribution se fait sur le parvis couvert de la gare des Chemins de fer de Provence, en plein centre de Nice. Les adhérents de l’association pour le maintien d’une agriculture paysanne locale viennent là chaque jeudi remplir leur panier de légumes, de volailles et de fromages apportés par les producteurs.

Une fois la surprise passée, José Florini répond aux questions des deux inspecteurs. Ils demandent à voir les contrats de partenariat entre producteurs et consommateurs. La licence d’agriculteur biologique n’est pas affichée, et il manque le contrat d’un des producteurs : « Je devrais vous mettre une amende pour l’absence d’affichage de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes