Bruno Spire : « Pas de volonté claire contre le sida »

Le plan gouvernemental contre l’épidémie de sida pour les cinq ans à venir sera bientôt publié. Selon le président de l’association Aides, Bruno Spire, les mesures pressenties sont insuffisantes.

Politis : De ce que vous avez pu en connaître jusqu’à présent, quelles sont les grandes lignes du prochain plan gouvernemental contre le sida ? Bruno Spire : D’après ce que l’on sait, il n’y aurait que de petites lignes, des mesurettes pour ­optimiser ce qui se fait déjà, et pas de direction générale. C’est ce que l’on redoute aujourd’hui : à la veille de la publication de ce plan par le ministère de la Santé, annoncée pour la mi-juillet, il semble qu’il n’y ait pas de définition générale des objectifs de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.