Le paludisme, l’autre fléau birman

Les Objectifs du millénaire de l’ONU sur la maîtrise du paludisme pour 2015 sont loin d’être atteints. En cause, un régime militaire fermé, mais aussi une frilosité internationale envers l’action médicale. Reportage en Birmanie.

Elle vient de marcher des heures sous la chaleur de la mousson. Le longyi – ce long tissu croisé à la taille – légèrement relevé, elle avance péniblement. La démarche est forcément chaloupée. Cette femme Karen, une des ethnies de l’est de la Birmanie, est presque au terme de sa grossesse. Tenant un jeune enfant par la main, elle s’apprête à traverser la rivière Moei, qui sépare la Birmanie de la Thaïlande. La dernière étape du périple se fait sur une embarcation incertaine, juste à côté des bateaux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.