« Sarkozy a franchi une ligne rouge »

À la veille de la mobilisation du 4 septembre contre la xénophobie d’État, Jean-Pierre Dubois,
président de la Ligue des droits de l’homme, revient sur le durcissement sécuritaire impulsé par le Président.

Ingrid Merckx  • 2 septembre 2010 abonné·es
« Sarkozy a franchi une ligne rouge »
© PHOTO : DESMAZES/AFP

Politis : Expulsions massives de Roms, amalgames entre étrangers et délinquants, proposition de déchéance de la nationalité française… Le Président a encore vissé le thème sécuritaire le 30 juillet. 2010 : l’été de tous les dangers ?

Jean-Pierre Dubois | Cet été, un cap a été franchi avec un ensemble de décisions prises par un groupe proche du Président, qui ne se confond pas avec le gouvernement. Il y a une part de réaction conjoncturelle et tactique de la part de Nicolas Sarkozy, liée à sa situation politique, à ses promesses sur le pouvoir d’achat et aux scandales de corruption. Mais, au-delà, le Président approfondit un sillon : celui de son discours de 2005 sur le Kärcher et les racailles, ou de son discours de campagne électorale, où l’islam était présenté à travers l’image de moutons

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 9 minutes