Syndicats : l’appel de la base

Depuis la forte mobilisation du 23 septembre, le mouvement contre la réforme des retraites prend de l’ampleur. Les salariés de la plus importante raffinerie de France se disent prêts à une grève illimitée. Les jeunes entrent à leur tour dans le mouvement. Maintenant le PS doit clarifier sa position.

Thierry Brun  • 30 septembre 2010 abonné·es
Syndicats : l’appel de la base
© PHOTO : T. BRUN

Samedi 25 septembre, les voitures convergent vers l’entrée de la plus grosse raffinerie française, dans l’immense zone industrielle et portuaire de Gonfreville-l’Orcher, près du Havre. Plus d’une cinquantaine de salariés de la raffinerie de Normandie, la plus importante du groupe Total, se rassemblent avant le deuxième quart de travail, qui débute à 13 heures. Une assemblée générale organisée par les deux syndicats majoritaires, CGT et SUD, succède à la consultation du premier quart, vers

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Mobilisation : quitte ou double ?
Temps de lecture : 5 minutes