Un travail jamais assez pénible

Le gouvernement fait mine de prendre en compte la pénibilité de certaines tâches. Mais les critères retenus sont si restrictifs qu’ils concerneront très peu de salariés. Décryptage.

Thierry Brun  • 2 septembre 2010 abonné·es
Les victimes du travail pénalisées

Le gouvernement a modifié le dispositif dit de « carrières longues » mis en place à la suite de la réforme de 2003, qui permet de partir avec une retraite à taux plein à 60 ans pour les salariés ayant débuté leur vie professionnelle entre 14 et 16 ans. Il représentera 50 000 départs à la retraite en 2011 et devrait atteindre 90 000 départs par an en 2015, compte tenu des « ajustements », estime le ministère du Travail. Le projet de loi ajoute une dimension nouvelle aux « carrières longues », c’est-à-dire un droit individualisé dont pourraient « bénéficier »

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La gauche face à ses responsabilités
Temps de lecture : 6 minutes