Échangerais steppe contre autoroute

Une filiale de la Caisse des dépôts lance un marché « biodiversité » pour les entrepreneurs qui ont besoin de compenser les dommages causés par leur activité.

Noëlle Guillon  • 14 octobre 2010 abonné·es

Steppe restaurée à vendre. Le lot est estimé à 35 000 euros l’hectare. C’est dans la vallée de la Crau, en Camargue, que la CDC-Biodiversité, filiale de la Caisse des dépôts et consignations, a lancé cette opération nommée « Coussouls de Cossure ». Entendez la mise en place d’un système financier censé assurer la compensation environnementale d’entreprises désireuses de s’étendre sur de nouveaux milieux naturels. Le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes