« Pourquoi pas 69 ans tant qu’à se faire baiser ! »

En se servant de la jeunesse comme alibi pour mener sa réforme, le gouvernement lui a lancé un défi. Et ce défi, elle a décidé de le relever.

Pierre Duquesne  • 14 octobre 2010 abonné·es

Bien qu’ils soient loin de la retraite, les jeunes sont en première ligne dans le combat sur les retraites, qu’ils soient ou non manifestants. « Cette réforme, c’est leur réforme , a lancé Luc Chatel, ­­mi­nistre de l’Éducation nationale et porte-parole du gouvernement. Nous la faisons pour eux, […] pour qu’ils n’aient pas à payer

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes