À contre-courant / Pas de nouveau traité sans référendum !

Le Conseil européen des 28 et 29 octobre était consacré à la gouvernance économique européenne. Certaines de ses propositions nécessiteront une révision du traité de Lisbonne, aux conséquences politiques non négligeables. Souvenons-nous : la partie III du défunt traité constitutionnel, transformé sans référendum en traité de Lisbonne, voulait graver dans le marbre quelques principes néolibéraux de politiques économiques. Il pérennisait le pacte de stabilité, la mission purement anti-inflationniste de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.