« Le rejet, histoire universelle »

Anna Karina a adapté « le Vilain Petit Canard » d’Andersen, illuminé par la voix de Philippe Katerine. Rencontre et souvenirs.

Jean-Claude Renard  • 23 décembre 2010 abonné·es

Politis : Qu’est-ce qui vous a menée à l’adaptation de ce conte ?

Anna Karina : C’est sans doute la première histoire de ma vie, la première que j’ai lue dans mon enfance, que m’avait offerte mon grand-père. Sans doute aussi parce qu’Andersen est danois et que je suis née au Danemark. On m’avait d’abord proposé d’écrire une adaptation de la  Petite sirène sous forme de comédie musicale. C’est un autre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes